Médico-social

Quel hébergement choisir pour une personne âgée ?

Publié le 16 août 2022

Visuel principal Quel hébergement choisir pour une personne âgée ?

Avec l’âge qui avance, on commence à se questionner sur l’avenir d’une personne âgée. Des pathologies peuvent apparaître, la solitude s'accroît, une dépendance s’installe, et tout cela à différents degrés selon chacun. Mais alors, comment gérer cette partie de vie en fonction de ces éléments ? Retrouvez nos conseils dans cet article !

  • Les différents types d'hébergement pour personnes âgées
  • La personne âgée est autonome
  • La personne âgée est encore autonome, mais les premiers signes de perte d’autonomie apparaissent
  • La personne âgée est dépendante
  • La personne âgée est atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté

Les différents types d'hébergement pour personnes âgées

Saviez-vous qu’il existe différentes solutions d’hébergement pour personnes âgées ? La plus connue est l’Ehpad, mais d’autres alternatives peuvent être envisagées en fonction de l’état physique et psychologique de la personne âgée. Dans certains cas, le maintien à domicile est possible grâce à des services à la personne. La personne âgée peut également intégrer une résidence autonomie, un Ehpad, ou encore une Unité de Vie Protégée, encore une fois en fonction de sa condition.

La personne âgée est autonome

Si la personne âgée est autonome, c’est-à-dire qu'elle possède un niveau GIR 6, elle est donc parfaitement capable de réaliser les actes de la vie quotidienne sans aide. Dans ce cas, un maintien à domicile est tout à fait possible, et souvent souhaitable.

Parfois, une personne âgée dépendante peut ne pas souhaiter rester à domicile, principalement pour éviter la solitude. Dans ce cas, elle peut intégrer une résidence autonomie ou un Ehpa.

Une résidence autonomie accueille des personnes âgées autonomes et valides. Elle est composée de studios ou deux-pièces pour que les résidents conservent leur indépendance tout en pouvant accéder à des lieux communs facultatifs, qu’ils partagent avec d’autres résidents, telles que des activités ou une blanchisserie.

Un Ehpa possède le même principe, à l’exception des services communs tels que les repas, la blanchisserie et les différentes activités sont compris dans le loyer.

La personne âgée est encore autonome, mais les premiers signes de perte d’autonomie apparaissent

Lorsque des signes de perte d’autonomie apparaissent, le maintien à domicile est toujours possible, mais une aide à domicile peut devenir indispensable pour être accompagnée dans les tâches du quotidien. Une aide à domicile peut réaliser les tâches ménagères et préparer les repas ou faire les courses, mais elle peut également accompagner la personne âgée lors de sa toilette, ainsi que lors du lever et du coucher.

Une résidence autonomie ou un Ehpa peuvent également être envisagés afin de bénéficier des services communs et de soulager les tâches quotidiennes de la personne âgée.

La personne âgée est dépendante

Lorsque la personne âgée est dépendante et qu’elle ne peut plus rester seule chez elle, cela est généralement dû à un âge avancé, souvent accompagné d’une pathologie mentale ou physique. Il devient alors indispensable d'envisager une entrée en Ehpad.

Un Ehpad, ou maison de retraite, est un établissement médicalisé qui accueille des personnes âgées dépendantes qui nécessitent un suivi médical et des soins particuliers. Un Ehpad offre la présence d’un personnel 7 jours sur 7 et 24h sur 24, ainsi que de nombreux services tels que la restauration, la blanchisserie et diverses animations.

Pour entrer en Ehpad, il faut avoir 60 ans minimum et un GIR de 1 à 4, c’est-à-dire être dépendant, quel que soit le niveau de dépendance.

La personne âgée est atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté

Lorsqu’une personne est dépendante à cause d’une pathologie démentielle telles que la maladie d’Alzheimer, il est préférable qu’elle réside en Ehpad. Cependant, tous les Ehpad n’ont pas toujours la possibilité de s’occuper de ce genre de maladie. C’est pourquoi il est conseillé d’intégrer une Unité de Vie Protégée.

Une Unité de vie protégée est un espace au sein d’un Ehpad dédié aux résidents atteints d’une démence. Cette partie de l’Ehpad est conçue pour permettre à ces résidents de se sentir au calme, dans un lieu de petite taille et apaisant, où ils peuvent circuler librement et en toute sécurité.

avec.fr - 1bis, Avenue du Chateau , 94300 Vincennes

Copyright © avec.fr - Tous droits réservés. v1.0.53

Données personnelles Ventes et remboursementsMentions légales et CGUGestion des cookies et consentements
Facebook logo
Linkedin logo
Instagram logo
Twitter logo
Youtube logo
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez qu'Avec utilise des cookiespour réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus